Semaine de démolition à l’Olivier

Retrouver ici l’article général des travaux de l’Olivier !

sidebar_logo_faire_un_don 

Du 22 août au 03 septembre, une équipe de bénévole est venue démonter, déménager, démolir, abattre… l’intérieur du Bâtiment de l’Olivier avant le passage du gros oeuvre pour démarrer le chantier. Didier, Jean-Michel, Dorian, Emma, David, Paul, Anne-Marie, Caroline, Antonin, Justine, Eric, Carole, Gabriel, Emmanuelle, Halyna, Roman, Anne, Klyde, Agnès, Michel, Lou, Michael, Kabir, Ivan, Genadi, Enis, Samir, Ersan, Pierre…

Merci à chacun d’entre vous pour votre temps, votre énergie et votre efficacité !

 

« Ils en parlent… »

Quelques retours de nos bénévoles en OR sur cette semaine !

[ Retrouvez toutes les photos en bas… ⬇️ ]

Caroline : « Beaucoup beaucoup de joie, celle de participer à un chantier dans ce lieu rempli de souvenirs pour moi, celle de se défouler pour une bonne cause, celle de partager ce moment avec des amis précieux, donc journée remplie de rires ☺️ »

Carole : « J’ai très bien vécu cette semaine de démolition car je me suis sentie libre du temps que je voulais donner durant cette semaine de travaux, sans pression. Ces travaux étaient à la portée de tous, même en tant que femme ! Avec des travaux plus physiques que d’autres, chacun pouvait aider selon ses capacités. Ce qui m’a encouragée à venir aider c’est que je connais le Rimlishof, la qualité de l’accueil qui est toujours au top pour les bénévoles ! Et aussi, participer à une action concrète me correspond, savoir que mon aide a contribué avec celles d’autres, à atteindre un objectif, me réjouit. Pendant ce temps ici j’ai rencontré plein de belles personnes motivées, notamment cette famille Serbe qui m’a impressionnée par son engagement, son histoire, la force physique de chacun !!! J’ai également apprécié les repas préparés avec soin par le cuisinier et le service des maîtresses de maison. »

Klyde : « J’ai beaucoup aimé venir donner un coup de main sur le chantier. Le fait que je ne connaissais personne ne m’a pas rebuté pour venir. Donc cette semaine (plutôt deux jours et demi), je l’ai très bien vécue. J’ai énormément de temps libre car je ne travaille pas pour le moment. Bientôt, Dieu voulant. Et comme j’ai toujours aimé aider les gens (déménagement, chantier, ou autre), je m’étais dit que c’était une opportunité pour servir le Seigneur pendant ce court laps de temps. Nous sommes tous que de passage sur Terre, le temps passe inexorablement, c’est à nous d’en faire bon usage. J’ai énormément apprécié faire connaissance avec de nouvelles personnes qui sont toutes spéciales, toutes différentes, qui viennent de différents horizons, etc… Ça été une bénédiction d’être parmi vous au Rimlishof. »

Paul : « J’étais heureux de pouvoir me rendre utile au cours de cette semaine et à profiter de la beauté du site. Je suis venu car j’avais le désir d’aider une oeuvre chrétienne. Cela a été facilité par l’option d’être logés et nourris sur place. J’ai apprécié le fait de travailler avec d’autres et de faire connaissance avec de nouvelles personnes qui vivent des situations particulières. »

Pierre : « J’ai bien aimé ces quelques jours passés au “camp travaux démolition”, effectué dans une bonne ambiance où nous nous sommes bien coordonnés dans nos tâches (je n’avais pas l’expérience d’un tel chantier). Je suis à la retraite depuis un an et demi ; je dispose de temps de libre et du matériel de bricolage qui m’ont été très utiles et indispensables pour la démolition. J’avais demandé au Seigneur si je pouvais être utile pour un séjour de bénévolat, Il a répondu à travers la demande du Rimlishof. J’ai été très satisfait de l’hébergement et du repas. »

Didier : « Cette semaine de démolition a été une expérience agréable, enrichissante et satisfaisante ! Deux de mes enfants étaient venus au Rimlishof faire un “camp Bac” (et ils ont eu le bac !) J’ai toujours voulu aider les chrétiens pour des projets originaux voire ambitieux. Apporter mon aide me semble normal car notre église et associations qui y sont attachées ont par le passé grandement été aidées de cette manière. Cela me semble un juste retour des choses maintenant que je peux plus facilement gérer mon emploi du temps (Pré-retraite). Un jour, mon épouse a lu un mail du Rimli, qu’elle m’a tout simplement renvoyé avec : ” Pourquoi pas ?” Alors je suis venu d’Amiens jusqu’ici. J’ai eu la sensation de rendre service. J’ai apprécié la bienveillance de chacun, le rapprochement avec une partie de l’équipe du Rimli. J’emporte avec moi des conversations intéressantes de personnes fréquentant d’autres familles d’église (j’appartiens à une église CAEF) et un élargissement de mon horizon, la réalité de l’hébergement des familles (bien que nous connaissons la même chose sur Amiens), la capacité à réaliser des projets compliqués pour lesquels même l’État intervient dans un cadre chrétien. »

 

Les photos de la semaine de démolition