Soutenir le Rimlishof – Crise Covid-19

Mise à jour du 16/07/2020 :

Vous avez été 141 à nous soutenir en cette période compliquée… MERCI !

 

Lire la suite de la mise à jour (20/04/2020)

Lire l’article en entier

L’invité de Phare FM le 23 avril : Alain Nussbaumer, directeur du Rimlishof : Écouter le podcast.

 

sidebar_logo_faire_un_don

 

Alors que le monde lutte pour combattre le coronavirus (Covid-19), le Rimlishof s’unit dans la prière et le soutien à tous ceux qui sont touchés. Ici au Rimli, tout le monde va bien. À ce jour, personne (ni le personnel, ni les demandeurs d’asile) n’est malade du Covid-19. Nous en sommes extrêmement reconnaissants.

1. Notre mission « L’accueil de chacun avec ses différences »

2. Le défi : maintenir notre « accueil »

3. L’équipe du Rimli pendant le confinement

4. « Ils témoignent »

5. Les pertes financières

6. Le printemps ne savait pas !

7. Et vous ?

 

 

Notre mission : « L’accueil de chacun avec ses différences »

 

Notre mission, en ces temps difficiles de pandémie mondiale du Covid-19, reste la même : l’accueil de chacun avec ses différences. Si une très grande partie de nos activités a dû cesser pour freiner la propagation du virus, conformément aux consignes sanitaires du gouvernement, il n’en demeure pas moins qu’il y a des accueils qui ne peuvent pas être « mis sur pause » :

● Celui des familles de demandeurs d’asile, déracinées et loin de leurs proches en ces temps d’inquiétude ;

● Celui du personnel qui travaille directement auprès de ces familles pour continuer à les accueillir, les accompagner et veiller sur eux.

PHOTO-2020-03-25-15-44-14

85df1d91-9f85-43ca-bb6c-4bd3560ece81

 

sidebar_logo_faire_un_don

[Haut de la page]

 

Le défi : maintenir notre « accueil »

 

Il y a également tous ces « futurs accueils » que l’on souhaite maintenir, coûte que coûte, malgré la distance imposée par le confinement :

● Celui de nos bénévoles, pour la plupart âgés, dont la santé pourrait être mise en danger lors de la poursuite de leurs activités, et que nous avons donc prié de rester chez eux ;

● Celui de nos campeurs, et leurs familles, pour qui il devient difficile d’envisager des vacances d’été quand celles du mois d’avril sont bouleversées et l’école se fait à la maison ;

● Celui du personnel qui a dû être mis au chômage partiel, pour qui l’activité s’est arrêtée du jour au lendemain, ou a été trop fortement ralentie ;

● Celui de nos anciens de la vallée du Florival, avec qui nous partagions un repas convivial et une après-midi thématique pour lutter contre l’isolement ;

● Celui de nos vacanciers adultes en situation de handicap, à qui l’on ne propose plus aucun séjour pour profiter de notre belle région ;

● Celui de nos hôtes, qui par leurs fêtes de famille, week-ends d’églises, conférences d’entreprise, sorties de mise au vert, venaient illuminer nos journées, partager notre quotidien, remplir de vie nos bâtiments et donner du sens à nos missions !

 

Nous remercions vivement l’ensemble de l’équipe du Rimli pour leur adaptabilité.

Voici ce qu’ils deviennent pendant ce confinement : L’équipe pendant le confinement

Alain Nussbaumer, directeur du Rimlishof, a été l’invité de Phare FM le 23 avril :

« On peut avoir deux positions : être très craintifs, dire qu’on va tout arrêter… et puis voilà c’est fini ! Ou bien on peut encore croire qu’il y a quelque chose, une petite lueur, un avenir qui peut être possible. Et je préfère adopter cette position de rester positif, d’être encourageant, d’être attentif aux besoins (…) et être à l’écoute de toutes les possibilités et nouvelles choses qu’on peut mettre en place dans ce cadre-là. Alors bien sûr on a des fermetures, des annulations… mais aujourd’hui on réfléchit plutôt en termes d’opportunités, de perspectives pour la suite. »

Écouter le podcast.

 

[Haut de la page]

 

« Ils témoignent »

 

Colette et Pierre, bénévoles à l’Hébergement d’Urgence pour Demandeurs d’Asile (HUDA) :

« Nous sommes désolés de vous laisser tomber momentanément (avec la bénédiction des autorités nationales, cette fois) et cela nous cause même certains états d’âme. Nous nous demandons souvent comment vit le Rimli au temps du Coronavirus … Nous serons de retour dès que possible et en attendant, souhaitons courage, patience et bonne forme à toute l’équipe. »

DSC06393

Marie-Laure, maman de campeurs des Séjours de la Ligue :

« Vous faites preuve d’une merveilleuse initiative et je me permets de vous féliciter. J’aime votre façon de nous rappeler la continuité de votre travail et vos préparatifs pour cet été. Nos ados vont bien et travaillent grâce aux profs dévoués qui font de leur mieux. Ce retour spécial à la maison est pour nous un temps particulier où Dieu peut agir autrement dans nos coeurs, où son Esprit peut reprendre la place qui lui revient… Que l’Eternel vous bénisse et vos fortifie : Que toute l’organisation des camp se mette en place facilement malgré les arrêts forcés. »

Une dame participant habituellement et assidument à l’action “Bol d’Air et de Lait Frais” :

« Ça fait chaud au coeur de savoir qu’il y a quelqu’un qui pense à nous. »

4ec974f5-222c-410a-b988-ebbf995f80f4

Jannik, volontaire européen au Rimlishof, qui s’occupe d’appeler chaque personne du “Bol d’Air” :

« Il y a 115 personnes à contacter en tout, dont quelques unes qui expriment le besoin d’aide pour effectuer leurs courses. Pour le reste, ils me racontent plein de choses sur leur quotidien. Ils me racontent leur visite chez le docteur, ou qu’ils appellent leur famille et amis, ce qu’ils font pendant la journée, qu’ils apprécient énormement notre travail, que le Bol d’Air leur manque, que je dois passer le bonjour à toute l’équipe du Rimlishof, que nous devons rester forts et courageux. C’est touchant ! »

sidebar_logo_faire_un_don

[Haut de la page]

Les pertes financières

 

Il est évident que les conséquences économiques pour le Rimlishof sont catastrophiques, alors même que nous entrions dans la « haute saison » pour l’association et notre calendrier d’occupation était très enthousiasmant.

Ce sont plus de 1690 € que le Rimlishof « perd » chaque jour depuis le début de la crise du Covid-19 pour les groupes que nous ne pouvons accueillir… soit plus de 128 480 € en tout !

Cela représente :

● 7 groupes que nous n’avons pu accueillir en mars, soit 506 nuitées annulées

● 11 groupes que nous ne pouvons accueillir en avril, soit 922 nuitées annulées

● 8 groupes qui ont déjà annulé leur réservation pour le mois de mai (sur les 16 de prévus), soit 1125 nuitées annulées

● 20 familles qui ne déposent plus leurs enfants à la micro-crèche des P’tits Rimli’s

Si la situation continue en mai, cette perte ne cessera d’augmenter ! 

(nous mettons régulièrement à jour ces chiffres pour coller au plus près de notre réalité financière)

 

Mise à jour du 16/07/2020 :

Vous avec été 141 à nous soutenir en cette période compliquée… MERCI !

 

Mise à jour du 20/04/2020 :

Avec cette crise, le Rimlishof a perdu plus de 2553 nuitées !
Famille, amis, donateurs du Rimli… nous vous proposons de subventionner ces réservations perdues. La moyenne pour une nuitée perdue est de 50 € – Êtes-vous prêts à relever le défi ?

Ces fonds permettrons au Rimli de continuer son accueil de chacun en toute sérénité, sans avoir à se soucier des terribles pertes financières auxquelles nous devons faire face. Le printemps et l’été sont nos périodes de haute saison et, comme pour beaucoup, la crise du Covid-19 a stoppé net un bel élan qui s’offrait à nous pour cette année 2020. Ensemble, évitons que cela ait des répercussions sur notre vocation, l’accueil de chacun avec ses différences. Nous avons besoin d’un Rimlishof en bonne santé pour pouvoir continuer nos missions.

Nous avons besoin de VOUS pour rendre cela possible !

●  1 nuitée subventionnée : 50 €
●  1 chambre subventionnées : 150 €
●  1 dortoir subventionné : 400 €

Nous comptons sur vous !

sidebar_logo_faire_un_don

[Haut de la page]

 

Le printemps ne savait pas !

 

Mais nous avons l’assurance que « le printemps reviendra » ! Que notre mission pourra se poursuivre au-delà des e-mails, des appels téléphoniques, des SMS… que l’accueil de l’Autre pourra reprendre des formes d’embrassades, de mains serrées, d’accolades, de collations prises ensemble, d’échanges et de rencontres humaines, bien réelles.

Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le pouvoir de la vie !

 

[Haut de la page]

 

Et vous ?

 

Tous concernés par cette crise sans précédent, tous mobilisés pour sortir au plus vite de ce climat effrayant, notre mission de change pas.

« L’accueil de chacun avec ses différences ! »

Nous le vivons en temps normal… et redoublons d’efforts en cette période de confinement !

Aujourd’hui, nous restons confiants, car nous sommes persuadés que Dieu reste fidèle, comme il l’a été depuis maintenant 35 ans pour le Rimlishof. De plus, nous sommes encouragés par vos messages de soutien. Merci de continuer à prier pour que chaque personne puisse être préservée de la maladie et pour que le Rimlishof parvienne à trouver un équilibre financier après cette tempête… Et bien sûr, si vous le souhaitez, vous pouvez aussi faire un don exceptionnel.

 

sidebar_logo_faire_un_don

[Haut de la page]